samedi 15 octobre 2011

Laurent Bourgitteau-Guiard nous présente l'application FidMe



L’augmentation du nombre d’utilisateurs de smartphone et leurs habitudes de consommation ont suscité l’intérêt de nouveaux acteurs. Plusieurs entreprises se sont positionnées sur ce marché et ont offert des solutions innovantes pour répondre à l’émergence des nouvelles attentes du consommateur.
On assiste notamment au développement des «porte-cartes»: qu’elles se nomment «porte-cartes virtuel» ou «porte-cartes mobile», les applications pour smartphone de gestion des cartes de fidélité sont un bon exemple de l’évolution des offres de services liées au changement des modes de consommation : le nomadisme.

De nombreuses études semblent montrer que ces applications devraient conquérir les consommateurs français, fans des cartes de fidélité.
« Tout avoir sur son téléphone portable c’est évidemment plus simple, et il y a plus de chances qu’on les utilise systématiquement. Tout le monde va y gagner, le consommateur qui en tirera tous les bénéfices et le distributeur qui sera sûr que ce sera effectivement utilisé » explique Philippe Moati co-président de L’observatoire société et consommation (Obsoco).

Snapp’, avec son application FidMe, un des principaux compétiteurs sur ce marché, a compris que les nouvelles technologies et les nombreux usages associés ont un rôle essentiel à jouer dans la relation enseignes/consommateurs de demain.

LaurentBourgitteau-Guiard, directeur Général, de la société Snapp’, a accepté de répondre à notre interview et de nous présenter son actualité.

Présentez votre société. 
Snapp’ est une société située à Bordeaux spécialisée dans le développement d’applications mobiles multiplateformes. Créée en juillet 2005 elle compte aujourd’hui plus de 20 salariés. Nous avons réalisé près de 50 applications sur toutes les plateformes connues (iPhone, Android, Samsung Bada, RIM, Java, Nokia Qt, Webos, Html5, etc.) et il y a un an et demi nous avons décidé de recentrer notre activité sur deux créneaux qui nous semblaient porteurs : le m-commerce et la m-fidélité. Ainsi depuis plusieurs mois nous sortons du modèle agence / SSII et nous orientons vers le mode éditeur où nous proposons à de grandes enseignes des solutions clefs en main pour déployer leurs services de commerce mobile ou de dématérialisation de programmes de fidélité. Avec ces solutions nous avons acquis la confiance de comptes comme Cdiscount, RueDuCommerce pour le m-commerce et Virgin Megastore, Monoprix, Leclerc, Bizzbee, DDP, etc. pour la m-fidélité.

Parallèlement nous avons créé et éditons un service nommé FidMe qui propose à tout utilisateur ayant un mobile et des cartes de fidélité de les sauvegarder sur son téléphone et de l’utiliser pour le passage en caisse. Cette application permet ainsi de désengorger le portefeuille, de ne plus oublier ses cartes mais également de réduire les coûts pour les enseignes, tout en respectant l’environnement en minimisant la production de plastique.



 
De quand date votre application ? 
FidMe a été créée il y a un peu plus d’un an et a été lancée en fin d’année 2010. Comme nous avons décidé de la lancer sur tous les mobiles dès le départ (et pas simplement sur les smartphones haut de gamme), nous avons fait un gros travail de portage en amont qui nous a pris plusieurs longs mois de développement. Mais qui nous a permis dès le lancement de nous référencer auprès de la plupart des stores en proposant plus de 600 mobiles différents compatibles, des plus anciens aux plus récents.


Quels sont les bénéfices et points forts de votre application ?
Les bénéfices de l'application ne sont pas financiers pour Snapp’ pour l’instant, mais avant tout de l’image et la preuve par l’exemple de notre expertise. Il faut bien prendre en considération que cette application auto-produite est la plus complète de sa catégorie (il existe bien 4 ou 5 applications dans le même registre, avec quelques divergences fonctionnelles, mais toutes finalement proposent la même chose). FidMe va dépasser les 700 000 utilisateurs, voit plus de 20 000 nouveaux utilisateurs actifs chaque semaine, sur toutes les plateformes, et propose plus de 2000 cartes de fidélité détaillées pour plus de 22 pays. Nos points forts sont de proposer ces services quel que soit le mobile, nous travaillons à réduire la fracture numérique, mais également à répondre à un besoin large avec une réponse simple. Nos réels bénéfices sont surtout les résultats usages que nous montrent FidMe, réel baromètre de la fid sur mobile et nous pouvons ainsi aller voir de grandes enseignes en leur prouvant que leurs clients sont prêts et pas simplement une élite d’utilisateurs.
FidMe a récemment remporté les trophées Wouap doo Apps 2011 aux Appgen, la place de Runner up aux Appcircus de Paris 2011, l’award Relation Client du salon Ecommerce 2011 ainsi que celui de l’Innovation par le magazine Ecommerce.


Quels services apportez-vous à vos clients entreprises ?
En plus de FidMe, nous éditons Snapp’fid, un service de dématérialisation de programme de fidélité clef en main, permettant à toute enseigne d’ajouter la brique mobile dans son CRM de fidélité. Lié à FidMe, c’est ainsi des centaines de milliers d’utilisateurs avec qui nous pouvons faire le lien des applications de nos clients. De plus Snapp’fid intègre toutes les fonctions d’un programme de fidélité dématérialisé (identifiant en caisse / code-barres scannable, accès et consultation au solde de points, mcouponing, géolocalisation des magasins, news de la marque, notifications) et le tout sur l’ensemble des mobiles du parc français, ce qui en soit est une offre unique et exclusive ! Nous sommes ainsi partenaires de constructeurs comme Samsung, Nokia ou RIM pour apporter une forte touche de crédibilité à nos développements.


Quel est l’intérêt pour eux de choisir Fidme?
En fait les marques choisissent FidMe pour toucher rapidement 700 000 utilisateurs prêts à voir leurs marques préférées dans leur mobile, et nous proposons d’y ajouter le bouquet de services de fidélité qui complète le tout avec Snapp’fid. Après quelques années passées dans l’internet, je pense que le mobile est très comparable. Les enseignes ne veulent pas simplement se retrouver dans une application « portail » qui listera des centaines de marques et se retrouver perdues dans la masse juste à côté de leurs concurrents. C’est en cela que FidMe et Snapp’fid se complètent, car nous proposons à nos clients de faire partie du porte-cartes virtuel pour avoir l’accès rapide à la carte mais ensuite de basculer sur une réelle application complète aux couleurs de la marque pour avoir une vraie identité auprès de leurs clients. Une nouvelle version de FidMe est en préparation et va apporter de très nombreuses nouvelles fonctions pour répondre encore plus aux attentes des enseignes, mais surtout ne pas tomber dans le piège des applications « fourre-tout ».


Combien totalisez-vous de téléchargements ?
En moins d’un an nous allons dépasser les 700 000 utilisateurs actifs, avec une répartition importante dans les principaux OS : iPhone, Android, Bada, Blackberry. Vue la croissance de nos téléchargements et le succès d’usage que remporte FidMe nous comptons dépasser le million très rapidement, comme je vous l’indiquais nous avons plusieurs dizaines de milliers de nouveaux utilisateurs chaque semaine. FidMe est une application très communautaire, l’activité du mur Facebook ou de tous les forums qui le relaient nous montrent l’engouement des utilisateurs, c’est pourquoi nous focalisons sur un suivi très important des retours des utilisateurs, nous répondons spécifiquement à chaque mail, à chaque demande, et nous pouvons remercier les milliers de contributeurs qui nous ont aidés à constituer les bases de données qui sont désormais très complètes. De même nous remercions toujours la communauté pour nous remonter les bugs, les améliorations et leurs retours d’expérience dans la vie réelle avec FidMe !


Quelles sont les prochaines nouveautés et fonctionnalités que vous prévoyez d’ajouter ?
Nous allons sortir dans très peu de temps une nouvelle version qui va (je l’espère) amener un nouvel angle marketing de la fidélité sur mobile. Le focus est de répondre aux besoins des enseignes tout en priorisant les retours de nos utilisateurs et l’ergonomie de l’application. Compte tenu de l’aspect très concurrentiel du marché, je ne peux que vous proposer de nous donner rendez-vous pour la sortie de FidMe v3 pour en découvrir les fonctionnalités ! Ce que je peux vous dire, c’est qu’à ce jour, aucune application ne propose les services que nous allons déployer.


Quel est le programme de fidélisation idéal pour vous ?
À mon humble avis le programme de fidélité idéal est celui qui sait s’adapter à son porteur. Dans les années 70 le marketing était centré sur le produit, dans les années 80 et 90 sur le support et les médias, aujourd’hui le marketing est centré sur l’utilisateur. Dans le mobile, les anglo saxons appellent cela le « Contextware », chez nous il s’agit de logiciel de contextualisation. Il faut que le programme de fidélité sache s’adapter à 3 points cruciaux et principaux : MOI, ICI et MAINTENANT. Si le programme sait proposer des offres en fonction de qui je suis , du moment et du lieu ou je me trouve alors les offres prendront tout leur sens, et les retours sur investissement seront important et immédiat. Le mobile est l’outil idéal pour cela, il est donc ULTRA stratégique de proposer un service optimum et surtout pas un énième spammeur de couponing. Il faut aussi qu’il sache utiliser les dernières technologies tout en restant transparent pour l’utilisateur qui n’a que faire de savoir quel langage ou service est utilisé.


Pour conclure, quand pensez-vous que la dématérialisation des cartes de fidélité sera totale ?
Personnellement je ne pense pas que le « zéro plastique » existe un jour, il y aura toujours des irréductibles qui garderont leur support classique. Mais comme pour l’internet ou pour les révolutions numériques il est important de regarder devant et de proposer des services toujours plus innovants mais qui AVANT TOUT répondent à un besoin utilisateur. La prochaine étape est a mon sens le NFC, le « sans contact » apportera une vraie (r)évolution fonctionnelle et technique dans la fidélité, Snapp’ et FidMe sont prêts à pousser les usages et nos apps dans cette voie. Personne ne pouvait dire comment serait le mobile il y a 10 ans, personne ne peut dire comment il sera dans 10 ans. Je crois énormément à la dématérialisation de la carte de fidélité, je suis prêt à parier ma chemise sur son avenir (en même temps c’est le cœur de métier de Snapp’) ! Mais il y aura toujours des utilisateurs classiques, et il ne faudra pas les oublier ! Mais dans tous les cas les constructeurs, les opérateurs et les enseignes (avec une pincée de structure comme Snapp’) nous réservent bien des surprises dans l’évolution de la carte de fidélité dématérialisée dans les prochains mois / années.

Rendez-vous donc dans quelques temps pour la V3 de FidMe !

Interview réalisée par Nathalie Remi-Beaucé du blog Journée de la fidélité

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre commentaire sur le blog de la Journée de la fidélité. Nous avons opté pour la modération à priori, c'est à dire que nous nous réservons le droit de rejeter les commentaires offensants ou inutiles.