vendredi 7 octobre 2011

Yann Casanova nous parle de l'application Fidall


Dans l’étude réalisée par INIT le 24 avril 2011, le constat est clair : quasiment la totalité des consommateurs sont liés aux enseignes via un programme de fidélisation (98% déclarent avoir au moins une carte de fidélité). 
La multiplication de ces programmes signifie aussi la multiplication des cartes de fidélité : il y en aurait actuellement 350 millions en circulation en France (en moyenne près de 9 cartes par Français).
Il en résulte que la plupart ne sont pas utilisées et souvent pour une question de praticité : impossible de toujours avoir toutes ses cartes sur soi !
Nous avons alors demandé aux consommateurs quel serait selon eux le meilleur support et la réponse a été le smartphone pour près de 50% des personnes interrogées. Une évidence puisqu’aujourd’hui il y a plus de 14 millions d’utilisateurs de smartphone en France et que ce chiffre est en constante progression.

C’est dans ce contexte que Fidall est arrivé avec cette promesse : « vos cartes de fidélité, toujours sur vous ! »
Avec cette application mobile le consommateur peut stocker toutes ses cartes de fidélité sur son smartphone.
Le principe est simple, il suffit de se créer un profil sur Fidall et ouvrir un compte sur lequel on peut retrouver tous ses programmes de fidélité. Pour ajouter une carte, le client sélectionne l’enseigne puis renseigne les données de son compte. La carte est alors automatiquement ajoutée. Pour les utiliser, le client présente son smartphone à son passage en caisse.
L’application propose pour le moment plus de 350 cartes dont beaucoup de grandes enseignes (FNAC, Air France, Sephora, Carrefour etc.). 

Yann Casanova, fondateur de Fidall, a accepté de répondre à une interview du blog Journée de la fidélité pour nous présenter sa société et toutes les fonctionnalités proposées par cette application.

Présentez-nous votre société Fidall. 
Fidall est une start-up que j’ai fondée il y a un an et demi en association avec l’agence de développements Web et Mobile Novactive. Il y a quelques mois, nous avons remporté le 1er prix de la Startup Academy, et avons réalisé notre première levée de fonds dans la foulée auprès de Business Angels.


De quand date votre application ?
Nous avons été la première appli gratuite à proposer la dématérialisation des cartes de fidélité, puisque nous avons publié Fidall dans l’AppleStore dès Juillet 2010. Un an plus tard, nous venons de nous déployer sur Android Market. 

Quels sont les bénéfices et points forts de votre application ?
Fidall est la seule appli à couvrir toute la chaîne de dématérialisation : Au-delà de proposer à nos utilisateurs le simple enregistrement de leurs cartes de fidélité dans leurs mobiles, nous offrons un panel de services additionnels innovants :

Tout d’abord, nos utilisateurs ont la possibilité de consulter leurs soldes de points ou Miles de nombreuses cartes de fidélité et de retrouver les points de vente des enseignes dont ils disposent d’une carte sur un plan, à proximité de l’endroit ou ils se trouvent.
Ensuite, nous proposons un service d’adhésion automatique à de nouvelles cartes, d’un clic, sans avoir à remplir le sempiternel questionnaire : En quelques secondes, la nouvelle carte est créée dans le mobile. Plus besoin de papier ou d’attendre de recevoir la carte plastique.
Enfin, nous venons d’ajouter une fonctionnalité de réception de mCoupons, Fidall Bons Plans : Contrairement aux autres appli qui proposent des milliers de deal sur un seul critère de géolocalisation, Fidall ne diffusera des offres que si elles correspondent à une carte de fidélité possédée par l’utilisateur : La notion de spam est ainsi écartée, et la marque ou enseigne émettrice a ainsi l’assurance d’une adéquation entre l’offre diffusée et les attentes de nos utilisateurs. 

Quels services apportez-vous à vos clients entreprises ?
 Fidall propose ainsi une solution CRM mobile aux enseignes. 
Tout d’abord comme canal de recrutement de nouveaux clients fidèles : Au même titre que le Web avec l’affiliation ou la co-registration, le mobile doit pouvoir être utilisé comme canal d’acquisition.
Ensuite comme canal supplémentaire de fidélisation : Au même titre que les enseignes utilisent l’email, le sms ou les courriers papier, nous apportons une corde de plus à leur CRM 360 en permettant la diffusion d’offres promotionnelles ciblées via une application mobile et donc un message riche et non intrusif.

Quel est l’intérêt pour eux de choisir Fidall?
 Au-delà du fait que nous soyons les seuls à proposer ce type de services, les intérêts sont multiples : 
- D’abord économique : L’adhésion via Fidall permet l’économie du formulaire papier (impression, traitement) mais aussi de la carte plastique. Idem pour la dématérialisation du coupon qui ne nécessite plus d’envoi papier ou d’impression et recyclage.
- Ensuite à des fins de test : Beaucoup d’enseignes n’ont pas encore leurs propres applis mobiles, et les enseignements tirés des campagnes d’adhésion ou d’envoi de Bons Plans peuvent les aider à décider des briques ou services à promouvoir ultérieurement.
Enfin dans le cadre de lancement d’un nouveau programme de fidélité, Fidall est un moyen rapide et économique de promouvoir ce dernier. Certaines marques ne disposant pas de réseau de distribution envisagent des solutions de programmes dématérialisés pour créer un lien avec leurs consommateurs et Fidall peut les aider en ce sens.

Combien totalisez-vous de téléchargements ?
Nous approchons le demi-million en un peu moins de 15 mois, ce qui représente près de 3 Millions de cartes enregistrées.

Quelles sont les prochaines nouveautés et fonctionnalités que vous prévoyez d’ajouter ?
Nous allons tout d’abord déployer notre fonctionnalité de Bons Plans sur Android puisqu’elle est pour l’instant disponible que sur iPhone. Ensuite, nous réfléchissons à des solutions correspondant au dernier aspect d’un programme de fidélité : La monétisation des avantages cumulés.

Quel est le programme de fidélisation idéal pour vous ?
 Un programme idéal doit tout d’abord être non intrusif, car la multiplication des canaux et écrans implique nécessairement un risque de saturation. 
Ensuite il doit être capable d’anticiper les besoins et envies du client : Le cross sell et l’up sell ne sont pas des choses aisées et rien de plus frustrant que de se voir proposer un produit qui n’a aucun intérêt (soit personnel soit car on le possède déjà). 
Enfin être a l’écoute des retours/feedbacks de ses clients, et prendre en compte leurs avis et demandes en tentant d’y répondre le plus vite et mieux possible. 

Pour conclure, quand pensez-vous que la dématérialisation des cartes de fidélité sera totale ?
Pas seulement des cartes de fidélité : Les perspectives que la NFC semble offrir laissent présager d’autres aspects de la dématérialisation comme ceux liés au paiement. 
La carte physique deviendra alors peut-être un objet exclusif, de luxe, pour les inconditionnels de ce support...
_______________________________________

Les nouvelles technologies bousculent les habitudes de consommation. Les enseignes doivent être à l’écoute et même anticiper les attentes de leurs clients qui sont de plus en plus exigeants, avisés et...nomades.
Une application comme Fidall leur apporte une solution innovante et permet de re-dynamiser leurs programmes de fidélisation.
Mais cela doit s’accompagner d’une vraie politique multicanal et parfois d’investissements importants notamment sur l’équipement des points de vente ("par exemple sur du matériel capable de « lire » un code-barres sur les smartphones").

La dématérialisation est donc à terme une évidence dans beaucoup de domaine - celle des moyens de paiement étant le « chantier » de demain - mais il faudra patienter encore un peu !

Interview réalisée par Nathalie Remi-Beaucé du blog Journée de la fidélité

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre commentaire sur le blog de la Journée de la fidélité. Nous avons opté pour la modération à priori, c'est à dire que nous nous réservons le droit de rejeter les commentaires offensants ou inutiles.